De Bouche à Oreille… Les étapes du travail.

Tu souhaites participer au concours  Eustory ? Tu relèves le défi…

  • … parce que l’histoire te passionne ?
  • … parce que tu souhaites approfondir un sujet qui t’intéresse ?
  • … parce que tu veux réaliser un travail original ?
  • … parce que tu veux gagner un prix intéressant ?

Mais… par où commencer ?

Ce que nous attendons : un dossier original d’histoire orale, à la rencontre de témoin(s).

Le sujet

Le sujet est libre, du moment que le recueil de témoignage oral soit présent. 
Toutes les facettes de l’histoire récente peuvent faire l’objet d’un travail passionnant : les migrations, la guerre froide, le mur de Berlin, la fédéralisation de la Belgique, l’exposition universelle de 1958, l’alimentation, les soins de santé, la mixité dans l’enseignement, la vie au Congo belge, les loisirs, … La liste des thèmes et événements susceptibles d’être abordés est infinie.

Participer à Eustory, c’est mener un projet de A à Z. Avec des échéances à court, moyen et long terme. Il est donc important de planifier les différentes étapes. Tu trouveras ici une aide pour mettre ton projet en route et le mener à son terme. L’objectif final est de réaliser un travail personnel, original et créatif.

Les étapes du travail

  1. Cerner le sujet et choisir un (des) témoin(s)
    • définir ton sujet et le cadre de la recherche
    • trouver un/des témoin(s) intéressant(s)
  2. Mener l’interview
    • préparer l’interview
    • interroger le(s) témoin(s)
    • organiser et structurer les résultats de l’interview
  3. Contextualiser les propos du témoin
    • replacer le témoignage dans son contexte historique
  4. Produire un travail original
    • réaliser le travail : articuler le(s) témoignage(s) et la recherche historique
    • rentrer son dossier sur le site du BELvue

1.  Cerner le sujet et choisir un témoin

Il y a deux manières de démarrer ton travail:

  • Soit ton point de départ est ton(es) témoin(s) :  quelqu’un dans ton entourage a connu un événement qui t’intéresse et tu veux en savoir plus.  Sois particulièrement attentif au point 3 (contextualisation) : il faudra que tu resitues les propos du témoin dans leur contexte historique. L’interview seule (sans analyse de ta part) ne suffit pas pour participer au concours. 
  • Soit ton point de départ est un sujet qui t’intéresse. La première étape pour toi sera de chercher un témoin intéressant.  Renseigne-toi. Parles-en autour de toi.

Définir ton sujet et le cadre de la recherche

Pour t’aider à cerner ton sujet, nous te conseillons de répondre aux éléments suivants:

  • - Ce que je veux savoir :
  • - Ce que j’ai envie de transmettre comme message :
  • - Ce que je sais déjà à ce propos :

Trouver un (des) témoin(s) qui convient(nent)

Quelqu’un de ta famille ou de ton entourage ? Quelqu’un qui sera d’accord de te consacrer quelques heures de son temps.

Pour sélectionner le témoin, pose-toi les questions suivantes :

  • - Pourquoi je choisis ce témoin ?
  • - Quel est son profil ? Son parcours ?
  • - Quelles qualités ?
  • - Quelles limites ?
  • - Suffit-il ou dois-je en chercher un autre pour compléter certains aspects ?

2. Mener l’interview

Préparer l’interview

l est très important de bien connaître le sujet en général : mieux tu le connaîtras, plus ton témoin se sentira à l’aise au moment de l’interview. Tu pourras aussi lui demander des précisions, des clarifications, … Pour te renseigner sur le contexte, tu peux demander l’aide de ton professeur, te rendre en bibliothèque, …

Il peut être intéressant d’observer les techniques d’interview dans un documentaire télévisé, par exemple.

  • Interroger le(s) témoin(s) voir la fiche-outil « Réaliser l’interview »
  • Organiser et structurer les résultats de l’interview

Après l’entretien, nous te conseillons de noter les points principaux par écrit et de réfléchir déjà à quelques pistes pour continuer le travail. 

3. Contextualiser les propos du(es) témoin(s)

Il va maintenant être temps de replacer le témoignage dans son contexte historique, social, politique, économique, culturel. C’est une étape très importante de ton projet. Tu vas partir de l’interview que tu as réalisée (un point de vue individuel) pour insérer cette histoire dans la grande Histoire, dans une perspective plus générale, pour aller au-delà de la simple expérience personnelle du témoin.

Ce n’est pas une étape facile, parce qu’il faut que tu acceptes de mettre en question les propos de quelqu’un qui t’a raconté une histoire à laquelle tu n’as pas assisté. Tu as peut être tendance à te dire qu’il connait mieux la situation que toi. Pourtant, il porte des lunettes de témoin, toi, tu as celles de l’enquêteur.  C’est de la qualité de ton questionnement que dépend la réussite  de ton travail.

Tu vas donc appliquer une méthode scientifique rigoureuse et faire preuve d’esprit critique. C’est ici encore que ta connaissance du contexte va te servir. Il n’y a pas de recette toute faite, mais tu peux par exemple te demander :

Quelle est la valeur historique du/des témoignage(s) que j’ai rassemblé(s) ? 
Quelle était la place du témoin par rapport aux faits qu’il rapporte ? Son témoignage est-il fiable ? Que disent d’autres sources sur les mêmes événements ? Ne te contente pas d’une seule source : c’est très important de recouper tes informations, càd de vérifier si elles sont exactes en les comparant avec d’autres sources. Par exemple : ta grand-mère raconte qu’il était impossible de trouver du travail dans sa région d’origine. Vérifie de quelle époque il s’agit. Qu’en était-il ces années-là de la situation économique ? Vérifie si tu trouves des données qui confirment (ou infirment peut-être…) les propos de ta grand-mère. Son cas était-il exceptionnel ?
Dans quelle(s) circonstance(s) sociales, politiques, économiques, le témoin a-t-il vécu les expériences qu’il t’a racontées 

Vérifie aussi les données chiffrées: quand on te donne le montant d’un salaire, par exemple, essaie de le comparer au prix du pain autrefois ou de voir à combien cela se chiffrerait aujourd’hui, …
Compare ce que dit le témoin avec ce que tu peux découvrir en bibliothèque, sur des photos d’époque.

Il est essentiel de mentionner clairement et complètement la source des informations que tu utilises, soit directement sous le document utilisé, soit en note de bas de page, soit en note en fin de dossier (annoncée en bas de page). Pour une source internet, il faut également noter la date de consultation. Pour les archives privées, demande l’autorisation aux personnes concernées.

Si tu recopies des informations mot à mot sans les citer (càd sans « …. ») Ton travail ne sera pas accepté : plagier c’est tricher !  Le jury accorde une importance particulière à l’implication personnelle.

Au terme de cette étape, si nécessaire, tu peux retourner voir ton témoin. 

4. Produire un travail original

Réaliser le travail : articuler le(s) témoignage(s) et la recherche historique

Il faut maintenant réaliser ton travail, càd articuler le témoignage et les recherches que tu as menées. Cette étape est très intéressante  et difficile. Pour t’aider, nous avons reproduit un exemple de mise en relation de témoignages et de contexte historique réalisé par un élève en 2012-2013. Voir fiche-outil ici

Et toi, quelle impression te fait cette approche du passé ? Peux-tu en tirer profit pour ta propre existence? Les expériences du passé peuvent-elles t’aider à faire tes propres choix, à mieux comprendre l’actualité, le monde qui nous entoure ?  As-tu découvert quelque chose qui t’étonne, qui t’impressionne, qui te réjouit, qui t’attriste … ?

Veille à présenter le résultat de tes recherches de manière créative :  le jury prend en  compte l’originalité du sujet et la créativité dans la présentation. Tu peux choisir la présentation : texte, DVD, powerpoint, blog, … Sois attentif à ce que le message soit compréhensible et adapté au support que tu as choisi. On ne communique pas de la même façon dans un texte écrit que dans un reportage video. Ton travail doit former un tout cohérent ! Consulte le règlement pour la limitation maximale  (nombre de pages ou de minutes, …)

S’inscrire et rentrer son dossier sur le site du BELvue pour le 21/04/14 à 24h au plus tard.

N’attends pas la dernière minute… Il faut t’inscrire online,  télécharger ton interview au format recommandé et télécharger ton travail final.